Comment prendre le cbd ?

Se lancer dans une nouvelle aventure de bien-être peut être à la fois incroyablement excitant et un peu accablant. Bien que les avantages du CBD soient de plus en plus connus dans le monde entier, de nombreuses personnes ont encore des questions sur la nature du CBD et sur la façon dont il peut répondre à leurs besoins uniques.

Découvrez le CBD et le chanvre

Si vous avez envie de faire le grand saut dans le monde du CBD mais que vous aimeriez avoir plus d’informations avant de vous lancer, permettez-nous de vous apporter un peu plus de clarté. Nous répondons ci-dessous à certaines des questions les plus fréquemment posées sur le CBD afin de vous aider à tirer le meilleur parti de votre nouvelle expérience.

1. Qu’est-ce que l’huile de CBD, au juste ?

Le CBD, abréviation de Cannabidiol, est un composé chimique non intoxicant mais incroyablement thérapeutique, produit par le chanvre de la plante de cannabis. Lorsque quelqu’un mentionne l’huile de CBD, il fait simplement référence à la substance extraite de la plante elle-même. Contrairement aux produits riches en THC tels que le cannabis, l’huile de CBD offre des avantages étonnants pour votre esprit et votre corps sans effets psychoactifs indésirables. Cela fait de l’huile de CBD une excellente option pour les utilisateurs qui cherchent à réduire le stress, la douleur, l’inflammation, l’insomnie et bien plus encore, tout en bénéficiant de résultats clairs et nets.

2. Comment prendre du CBD ?

Il existe de nombreuses façons de prendre du CBD et d’expérimenter ses incroyables propriétés de guérison, de soulagement et d’apaisement. Certains individus trouvent que certaines méthodes fonctionnent mieux que d’autres, et la façon dont vous prenez le CBD peut dépendre des préférences individuelles. Les méthodes les plus courantes sont l’ingestion, les teintures d’huile, le vapotage, les pâtes, les produits de beauté et les crèmes. Les méthodes les plus recommandées pour prendre du CBD sont les suivantes :

• Teinture d’huile de CBD

• Les teintures d’huile de CBD sont l’une des méthodes les plus populaires pour prendre du CBD.

Il suffit de laisser tomber la teinture ou l’huile de CBD directement sous la langue pour une application sublinguale, et de la maintenir pendant au moins 30 secondes pour une absorption maximale avant d’avaler.

Crèmes en pommade au CBD

Les crèmes en pommade au CBD sont une excellente option pour les personnes qui ont besoin d’un soulagement topique pour les éruptions cutanées, la douleur ou l’inflammation. Il suffit de masser la quantité recommandée sur la peau pour obtenir un soulagement topique rapide et efficace. Ingestion – L’ingestion est un moyen rapide, pratique et agréable de profiter des bienfaits du CBD. De nombreuses personnes incluent le CBD dans leur tasse de café du matin, ou créent des snacks ou des bonbons savoureux tels que les gummies au CBD pour un plaisir rapide, efficace et délicieux.

3. Que dois-je rechercher lorsque j’achète de l’huile de CBD ?

Lorsqu’il s’agit de votre santé et de votre bien-être, il est important d’être à l’affût des meilleurs produits pour vos besoins. Lorsque vous choisissez une huile de CBD de qualité, il est important de savoir exactement ce que vous obtenez en vous familiarisant avec les rapports de laboratoire de l’entreprise. Toute entreprise vendant de l’huile de CBD de qualité sera en mesure d’étayer ses affirmations de pureté et d’authenticité par des preuves solides via des rapports de laboratoire.

Des boutiques de CBD en Suisse, Lausanne et Genève privilégient la qualité de leurs huiles de CBD en exigeant que chaque lot d’huile subisse une série de tests dans des laboratoires tiers. Si vous souhaitez consulter les résultats de laboratoire pour votre bouteille de CBD, n’hésitez pas à visiter leurs site.

4. Comment puis-je trouver mon dosage ?

Le CBD fonctionne mieux lorsqu’il est introduit lentement dans le corps, ce qui signifie que votre dosage recommandé peut prendre un certain temps à trouver. En général, il vous est recommandé de commencer avec seulement 5 mg d’huile de CBD (environ la moitié d’un compte-gouttes) deux fois par jour, puis d’augmenter la dose de 5 à 25 mg toutes les 2 à 4 semaines jusqu’à ce que vous ressentiez les effets et les bénéfices souhaités. Pour plus d’aide sur la façon de commencer avec l’huile de CBD et de trouver le bon dosage.

5. Le CBD vous fait-il planer ?

C’est l’une des questions les plus fréquemment posées au sujet de l’huile de CBD, et la réponse courte est simple : Non. Seul, le CBD est un composé non psychoactif, et selon la loi, les produits que vous achetez chez les détaillants ou dans les magasins en ligne doivent contenir moins de 0,3 % de THC, ce qui n’entraînera aucun effet détectable sur votre psyché.

6. Quelles sont les différences entre le spectre large, le spectre complet et l’isolat de CBD ?

Lors de votre recherche d’huile de CBD, vous êtes probablement tombé sur des termes tels que “full spectrum”, “broad spectrum” et “CBD isolate”. Il est important de comprendre la différence entre ces trois grands types de produits CBD pour choisir le produit qui répond le mieux à vos besoins particuliers. CBD à large spectre – Le terme “à large spectre” fait référence aux produits d’huile de CBD qui sont exempts de THC mais qui contiennent encore de multiples cannabinoïdes et terpènes produits par la plante source. Cette option de CBD offre toujours des avantages pour l’effet d’entourage et peut être une excellente option pour les utilisateurs qui sont sensibles au THC, ou qui se méfient de l’utilisation de produits avec THC. Full Spectrum CBD – L’huile de CBD Full Spectrum est l’un des choix de produits de CBD les plus populaires auprès des utilisateurs, car elle est considérée comme l’une des options les plus efficaces et thérapeutiques disponibles sur le marché. Cette option d’huile de CBD contient tous les composés thérapeutiques trouvés dans sa plante source, sans rien enlever.

Isolat de CBD – L’isolat de CBD est, comme son nom l’indique, un produit dont tous les autres composés ont été retirés, isolant ainsi le CBD pour obtenir un produit pur. Bien que l’isolat de CBD soit une autre option pour les utilisateurs qui veulent éviter le THC, ils manquent les avantages thérapeutiques des terpènes et cannabinoïdes naturels supplémentaires trouvés dans leur plante source.

7. Puis-je donner du CBD à mon animal de compagnie ?

Alors que de plus en plus d’utilisateurs se familiarisent avec les produits à base de CBD et leurs nombreux avantages, certaines personnes peuvent vouloir partager ces propriétés de soulagement avec leurs amis à fourrure.

Explications sur le CBD

Qu’est-ce que le CBD ?

Le CBD est l’un des 113 cannabinoïdes connus dérivés de la plante de chanvre. Ces cannabinoïdes d’origine végétale ont une structure similaire à celle du système cannabinoïde de l’organisme, appelé système endocannabinoïde. Le système endocannabinoïde de l’organisme est responsable de la régulation du sommeil, de l’appétit, de l’anxiété et de la douleur. Le CBD se lie à une partie des récepteurs endocannabinoïdes de l’organisme pour stimuler la production par l’organisme de ses propres cannabinoïdes.

Le CBD peut-il vous faire planer ?

La substance cannabinoïde spécifique que l’on trouve dans la marijuana et qui vous fait planer est appelée THC – la partie psychoactive de la drogue. La production de chanvre industriel est cultivée pour avoir des niveaux de THC nettement inférieurs et des rendements en CBD supérieurs. En Suisse , le THC est hautement réglementé afin de garantir qu’il n’y a pas plus de 1 mg de THC par bouteille de produit et qu’il n’induira donc pas d’effets psychoactifs.

L’huile de CBD est-elle sûre ou peut-elle créer une dépendance ?

Tant que vous achetez auprès d’un fournisseur réputé, capable de certifier la sécurité et les ingrédients des produits à base de CBD, vous ne risquez rien. Un rapport de l’Organisation mondiale de la santé sur le CBD a confirmé que “le CBD est généralement bien toléré et présente un bon profil de sécurité. Les effets indésirables signalés peuvent être le résultat d’interactions médicamenteuses entre le CBD et les médicaments existants des patients.” Des études contrôlées sur l’homme n’ont révélé aucun risque de dépendance physique, de sevrage ou de tolérance. En raison des niveaux extrêmement faibles de THC, il n’y a aucune raison pour que l’huile de CBD crée une dépendance lorsqu’elle est utilisée de manière responsable.

Tous les produits à base de CBD ne sont pas de la même qualité, il est donc important de rechercher des marques de confiance qui peuvent fournir des résultats d’analyse pour leurs produits. Toute entreprise qui fabrique un produit à base de CBD doit être en mesure de fournir au consommateur un certificat confirmant sa sécurité, la quantité de THC qu’il contient et les éventuels solvants résiduels laissés par le processus de fabrication.

Peut-on faire une overdose de CBD ?

Il est toujours préférable de s’en tenir aux instructions du fabricant sur le produit acheté, mais si vous remarquez des effets indésirables tels que la sécheresse de la bouche, l’hypotension et la somnolence, arrêtez l’utilisation et consultez votre médecin.

L’huile de CBD et l’huile de chanvre sont-elles la même chose ?

L’huile de graines de chanvre est fabriquée à partir des graines de la plante de chanvre qui sont riches en acides gras oméga 3 et 6 – elles ont tendance à être utilisées dans la cuisine et les cosmétiques. Les graines de chanvre sont un aliment, mais lorsque vous commencez à cultiver la plante et à extraire l’huile de CBD de ses feuilles et de ses tiges, vous parlez alors d’un supplément d’huile de CBD et la fabrication de ceux-ci est strictement réglementée en Suisse.

L’huile de CBD peut également être connue sous le nom d'”extrait de chanvre” et est dérivée du processus de chanvre industriel qui permet d’obtenir des cultures à forte teneur en CBD et à faible teneur en THC – c’est ce que l’on trouve dans les suppléments d’huile de CBD.

Comment et où le CBD est-il cultivé et récolté ?

La plupart des produits à base de CBD disponibles en Suisse proviennent de chanvre industriel cultivé dans l’Union européenne, conformément à des directives strictes. L’huile de CBD peut être extraite de la plante de chanvre de trois façons. Tout d’abord, et le plus souvent, l’éthanol est utilisé pour extraire le CBD du chanvre. On peut aussi utiliser du dioxyde de carbone pour chauffer le chanvre et en extraire l’huile – c’est ce qu’on appelle “l’extraction au CO2 supercritique”, nous étudions actuellement la méthode d’extraction de l’huile de CBD à l’aide d’eau, mais il faudra peut-être attendre un certain temps avant que cette méthode ne soit disponible dans le commerce.

Quelle dose dois-je prendre et combien de temps faut-il pour en ressentir les effets ?

Les effets de l’huile de CBD varient d’une personne à l’autre. Avec un spray ou un compte-gouttes oral, les effets sont généralement remarqués dans les 30 minutes à une heure et peuvent durer jusqu’à six heures, selon la dose administrée. Il est important de commencer par une dose plus faible et d’augmenter jusqu’à un niveau confortable qui vous convient. Nous savons que l’administration par spray oral peut être beaucoup plus efficace, car elle permet de délivrer les nutriments directement dans la circulation sanguine, en contournant le système digestif où l’absorption peut être perdue ou varier d’une personne à l’autre.

Tout savoir sur l’huile de CBD

Tout ce que vous devez savoir sur l’huile de cbd extraite du chanvre

L’huile de CBD ou CBG n’est que l’un des nombreux produits extraits du chanvre. L’huile de Cbd dont nous parlons (il est important de le souligner) provient de variétés de chanvre tout à fait légales, comme l’exige la loi sur le chanvre en Italie. Maintenant, si vous vous demandez quels avantages nous pouvons en tirer et quels sont les effets du cbd, ne vous inquiétez pas : nous allons essayer de vous les expliquer ! Nous vous donnerons ensuite quelques instructions sur la façon d’utiliser et de prendre l’huile de cbd, avec des conseils sur la quantité et le dosage.

Quels sont les effets du CBD ?

Comme nous l’avons déjà vu à d’autres occasions dans ce blog, le cannabidiol est l’un des cannabinoïdes présents dans le chanvre. C’est une substance qui peut vous aider à lutter contre les maladies nerveuses et mentales, les maladies auto-immunes et d’autres problèmes mineurs et chroniques. Si vous pensez en avoir besoin, demandez d’abord conseil à votre médecin qui connaît le monde du chanvre (nous avons le soutien d’un médecin spécialisé). En général, il suffit de prendre quelques gouttes d’huile de cbd pour obtenir des résultats appréciables en raison de ses propriétés anti-inflammatoires et de sa capacité à soulager l’anxiété liée au stress. Si vous faites beaucoup de sport, l’huile de cbd peut également être utile, car elle aide vos muscles à récupérer. Enfin, et c’est une nouvelle pour beaucoup, l’huile de cbd aide également à lutter contre les troubles du sommeil.

Quelle est la raison de ces effets bénéfiques sur l’organisme ?

Le cannabidiol est capable d’interagir avec les cellules réceptrices du système nerveux humain, provoquant des effets relaxants, anticonvulsivants, antidystoniques, antioxydants et anti-inflammatoires. Il favorise le sommeil et est relaxant contre l’anxiété et la panique. L’huile de cbd est riche en oméga-3 et 6 et aide à réguler le métabolisme et ses processus physiologiques. Aujourd’hui, l’huile de cbd est utilisée par un large éventail de consommateurs et constitue un produit de plus en plus populaire pour ses effets sur la santé globale. Le fait que la recherche scientifique encourage l’utilisation de cette substance et n’a jamais montré de contre-indications y contribue également.

Comment utiliser l’huile de cbd

La façon la plus courante de le prendre est de déposer quelques gouttes sous la langue et de les maintenir pendant deux minutes avant d’avaler. Il faut également savoir qu’une partie du cbd traverse l’estomac sans être affecté par les acides, ce qui fait de l’huile de cbd un produit efficace et précieux. Il existe également l’huile de chanvre à cuire, qui est un autre moyen d’augmenter la quantité de cannabidiol dans le corps, bien qu’à un faible degré.

Comment prendre l’huile de CBD

Mais comment utiliser l’huile de cbd (formulée sous forme de gouttes de cbd) ? Tout d’abord, vous devez choisir le pourcentage de l’ingrédient actif (CBD) que vous souhaitez prendre. Des gouttes d’huile à 5, 15, 20, 30 et 40% de concentration sont disponibles dans le commerce. Un flacon d’huile contient généralement 300 gouttes. Il est conseillé de toujours commencer par le plus faible pourcentage de cannabinoïdes afin d’habituer lentement le corps à cette substance. Il est également préférable de s’en remettre à la transformation biologique de la plante et à des fabricants connus et certifiés. Lorsque vous avez acheté votre paquet de cbd ou d’huile de cbd, vous trouverez à l’intérieur un compte-gouttes pratique pour faciliter le dosage. Le dosage dépend de la concentration de cbd dans l’huile. L’absorption du cbd varie fortement d’un individu à l’autre, notamment en fonction de son poids et de sa corpulence. Vous devez donc savoir que les quantités sont conçues pour un individu adulte pesant environ 60-90 kg.

 

Comme nous l’avons déjà mentionné, il est préférable de consulter un médecin connaissant le chanvre pour obtenir des conseils sur la quantité à prendre, et de tenir un journal pendant la consommation dans lequel on notera les observations sur les fonctions du corps et du psychisme. Nous vous donnons ci-dessous quelques conseils indicatifs sur le dosage de l’huile de cbd, à titre purement indicatif, en fonction de ce que vous souhaitez obtenir.

Comment doser l’huile de cbd

Pour les problèmes mineurs et si vous souhaitez une prévention et une harmonisation des fonctions corporelles :

• 5 gouttes d’huile de CBD 20% le matin et 5 gouttes le soir ;

• 3 gouttes d’huile de CBD 30% le matin et 3 gouttes le soir.

• Si vous souffrez de tension, de stress, d’anxiété :

• 3 gouttes d’huile CBD 30% le matin, 3 gouttes en milieu de journée et 3 gouttes le soir.

Si vous avez toujours de petits problèmes que vous ne parvenez pas à résoudre, nous vous recommandons d’essayer ces dosages :

5 gouttes d’huile CBD 30% le matin et 5 gouttes le soir.

Si, en revanche, vos problèmes de santé sont chroniques, c’est-à-dire persistent dans le temps, ou si vous souffrez de plusieurs maladies importantes, le conseil est de prendre :

5 gouttes d’huile CBD 30% le matin, 5 gouttes en milieu de journée et 5 gouttes le soir.

Après une semaine, 7 gouttes d’huile CBD 30% le matin, 7 gouttes en milieu de journée et 7 gouttes le soir. N’oubliez pas qu’il s’agit d’indications générales et qu’il est préférable d’être suivi par un médecin qui connaît bien le chanvre et les cannabidnoïdes. Mais ne vous inquiétez pas car le CBD ne provoque pas de problèmes neurotropes, c’est-à-dire qu’il n’a pas d’effets indésirables sur le système nerveux. Demandez conseil à un médecin spécialisé dans le traitement par cannabinoïdes.

Dosage CBD

CBD : 3 conseils pour comprendre le bon dosage

L’une des plus grandes préoccupations en ce qui concerne le cannabis médical et l’huile de CBD est le dosage correct des cannabinoïdes curatifs. Dans la plupart des inflorescences de cannabis, il est pratiquement impossible de déterminer rapidement la quantité exacte de composants actifs contenus.

Heureusement, il existe désormais une excellente alternative : l’huile de CBD.

Les avantages du CBD sont différents selon le dosage.

CBD le bon dosage

Le cannabidiol (communément appelé CBD) est un composant non psychoactif de la plante de chanvre. Ces dernières années, des chercheurs du monde entier ont découvert un large éventail de propriétés et d’utilisations thérapeutiques du CBD.

Dois-je révéler une découverte très importante ?

Le CBD pourrait être le prochain composant principal pour traiter l’épilepsie résistante aux médicaments. Des essais cliniques récents de médicaments à forte teneur en CBD ont montré que le traitement réussissait à réduire les crises chez près de la moitié des patients testés. Les fortes propriétés anti-inflammatoires du CBD démontrent également son incroyable efficacité en tant que traitement thérapeutique. L’inflammation est l’une des principales causes de la douleur et est à l’origine d’une grande variété de troubles. L’inflammation est considérée comme l’une des principales causes de maladies telles que l’arthrite et la dépression.

Les résultats de ces études sont vraiment étonnants, mais comment avoir accès au CBD ?

Heureusement, vous pouvez l’acheter dans des magasins spécialisés ou en ligne.

Le CBD, le bon dosage : guide général

Trouver le bon dosage de CBD peut demander du temps et des efforts. Aucune recherche n’indique la quantité de CBD qu’il convient d’utiliser spécifiquement, d’autant plus que la dose varie en fonction du type de personne et de la raison de la prise. Sans données concrètes, voici ce qui est généralement recommandé lorsqu’on cherche le bon dosage :

Usage général : 1 à 10 mg

Usage médical : consulter un médecin

Il s’agit en fait d’un simple guide de dosage, mais nous ne pouvons pas nous permettre de nous substituer aux professionnels de la santé, qui évalueront la bonne quantité de CBD à prendre au cas par cas, notamment en fonction de votre état de santé.

Considérations générales

Comment trouver le bon dosage ?

Si vous n’avez jamais essayé le CBD auparavant, il y a quelques choses que vous devez savoir. Bien que la plupart des articles soient basés sur l’épilepsie et les crises, des preuves précliniques et anecdotiques suggèrent que le CBD calme l’anxiété, améliore l’humeur, combat la douleur et réduit les dommages causés par le stress. Malheureusement, le dosage correct du CBD varie considérablement d’une personne à l’autre. Une personne qui souffre d’épilepsie, par exemple, pourrait bénéficier d’un dosage élevé. Pour quelqu’un qui souhaite simplement se détendre et “décrocher” après une journée de travail stressante, un faible dosage peut être suffisant. En outre, votre poids, votre métabolisme et vos caractéristiques génétiques doivent être pris en compte, car ils ont une influence majeure sur le dosage.

Voici 3 conseils pour aider tout le monde.

1- Commencez par de petites doses

Lorsque vous commencez à prendre du CBD, il est préférable de commencer par un faible dosage. Chacun d’entre nous, comme nous l’avons déjà dit, réagit différemment à cette substance, et il se peut qu’un faible dosage vous convienne parfaitement. En outre, le fait de commencer par un faible dosage nous permettra de nous familiariser avec la substance et de comprendre quels changements physiques nous ressentirons si nous augmentons la dose.

2- Soyez à l’écoute de vos besoins

La bonne dose de CBD n’existe pas à un niveau universel. Cela change d’une personne à l’autre. Une personne qui souhaite soulager les symptômes d’une maladie grave grâce au CBD peut avoir besoin d’un dosage beaucoup plus élevé qu’une personne qui souhaite uniquement en prendre pour son bien-être général. Les personnes souffrant de troubles similaires peuvent également avoir besoin de dosages complètement différents. Vous devez commencer par de petites doses, puis progresser jusqu’à ce que vous atteigniez votre objectif. Le CBD nous permet de le faire avec une grande tranquillité d’esprit, car il n’a pas d’effets secondaires et commencera certainement à avoir un effet bénéfique tôt ou tard.

3- Consulter un professionnel de la santé

Si vous souffrez de problèmes de santé ou d’affections, il est toujours bon de consulter un médecin qui s’occupe également du cannabis médical. Un médecin sera certainement en mesure de vous dire si le CBD vous convient et pourra vous conseiller sur le bon dosage pour entreprendre une thérapie. Bien que peu nombreux, le CBD peut interagir avec certains médicaments, il est donc toujours bon de demander un avis médical pour éviter d’aggraver la situation.

Qualité des produits CBD

Le CBD peut être extrait du chanvre de nombreuses façons, notamment en utilisant des solvants. Il est crucial d’acheter un produit de qualité afin de ne pas ingérer de la camelote. Assurez-vous que les plantes dont il est issu sont biologiques, et essayez d’éviter les produits extraits avec des solvants. Les produits CBD extraits à froid ou sous pression sont bien meilleurs.

 

Conseils sur le CBD

Le CBD est-il la molécule magique du cannabis ou juste une bouffée de fumée qui se volatilise en quelques secondes ? Sur le marché actuel du cannabis, la tendance est clairement aux produits à base de CBD, mais on trouve tout aussi souvent des témoignages d’utilisateurs qui affirment avoir dépensé des sommes importantes pour acheter, par exemple, une huile de CBD de haute qualité dont ils attendaient des effets thérapeutiques immédiats, pour découvrir après quelques heures qu’ils ne ressentent rien en réalité. Une question se pose alors :

Comment maximiser les effets de ce cannabinoïde sur l’organisme ?

Attribuer tous les bienfaits médicinaux du cannabis au CBD est une approche plutôt simpliste, surtout si l’on considère que le véritable protagoniste n’est pas le cannabidiol mais l’effet d’entourage, un phénomène par lequel tous les composés du cannabis se réunissent en synergie, provoquant, par l’action conjointe du THC, du CBD, des terpènes et des autres cannabinoïdes, des effets qui ne sont obtenus que lorsque la plante entière est consommée.

Des études ont montré que le CBD isolé a un effet positif sur l’inflammation, la douleur, l’anxiété, la psychose et les spasmes, entre autres affections, mais il faut tenir compte du fait que, dans la plupart des cas, celles-ci ne sont pas traitées par le CBD seul. En fait, une petite dose de THC, un composé phytothérapeutique dont l’efficacité a été prouvée pour bon nombre des affections susmentionnées, est souvent nécessaire. La seule différence entre le CBD et le THC est que le premier agit sur des récepteurs différents du second, ce qui donne un effet non psychoactif très éloigné de l’euphorie classique du THC. Mais plutôt qu’un cannabinoïde ou l’autre, c’est en fait le rapport entre les deux composés qui détermine le type d’effet des différentes variétés de cannabis. Prenons l’exemple suivant : les variétés contenant des quantités identiques de THC et de CBD (rapport 1:1) sont souvent plus efficaces comme analgésique que les variétés contenant plus de CBD que de THC (rapport 1:2 ou 1:3).

Cet exemple montre que les effets thérapeutiques du CBD peuvent effectivement être maximisés. Mais ce n’est pas le seul. En voici huit autres :

1- La méthode d’administration des questions

Le mode d’administration est particulièrement important lorsque la voie choisie est la voie orale. Dans ce cas, il est essentiel de maintenir l’huile sous la langue pendant au moins 30 secondes avant d’avaler pour donner aux récepteurs cannabinoïdes, aux glandes salivaires et aux capillaires de la zone sublinguale le temps d’absorber le CBD et de le diriger vers la circulation sanguine. De nombreux utilisateurs pensent qu’il suffit de verser le contenu d’un flacon de CBD dans la bouche et de l’avaler directement pour en obtenir les effets, mais en procédant ainsi, l’huile risque de passer de l’œsophage aux intestins et de là au foie, où elle est traitée et finalement excrétée dans l’urine.

2- De meilleurs produits à large spectre que le CBD isolé

C’est l’une des considérations les plus importantes si l’objectif est de maximiser les effets du CBD. En effet, la grande majorité des experts s’accordent à dire que les teintures à large spectre sont nettement plus efficaces que les concentrés purs de CBD isolé. Qu’entend-on par “huile de CBD à large spectre” ? Il s’agit simplement d’une huile qui contient tous les composés actifs du cannabis plutôt que du CBD isolé.

3- Une quantité minimale de THC est toujours nécessaire.

Le THC a souvent la mauvaise réputation d’être le composé auquel on attribue les propriétés psychoactives du cannabis, mais en réalité, ce cannabinoïde joue un rôle clé dans tous les aspects des thérapies au cannabis. Pour autant que l’on sache, le THC renforce les effets globaux du CBD, qui à son tour modifie l’action du THC en réduisant ses effets secondaires plus désagréables, notamment l’anxiété et la paranoïa.

4- Les terpènes comptent aussi

Les composés végétaux non cannabinoïdes tels que les terpènes ont également la capacité d’inhiber les effets psychoactifs du cannabis, augmentant ainsi la valeur thérapeutique du THC. Une synergie phytocannabinoïde/terpène renforce le potentiel médicinal des extraits de cannabis. Entre autres fonctions, les terpènes agissent sur les récepteurs cannabinoïdes et les neurotransmetteurs, se dissolvent dans les lipides, agissent comme des inhibiteurs de la captation de la sérotonine (similaires aux antidépresseurs tels que le Prozac) et augmentent l’activité de la noradrénaline (similaire aux antidépresseurs tels que l’Elavil) et de la dopamine. Cependant, des recherches spécifiques sur cette synergie doivent être menées afin d’avoir une meilleure idée de son potentiel.

5- Tous les produits CBD ne sont pas identiques

Les utilisateurs doivent savoir que le CBD issu du chanvre n’a pas les mêmes propriétés médicinales que le CBD issu du cannabis. En fait, le produit est définitivement inférieur. Toutefois, en raison de la prohibition, la plupart des huiles de CBD disponibles légalement sont à base de chanvre et contiennent moins de 0,03 % de THC. C’est pourquoi, si vous avez l’impression que votre huile de chanvre riche en CBD n’a aucun effet, il peut être intéressant d’essayer un produit à base de cannabis contenant des niveaux plus élevés de THC.

6- Rappelez-vous : le CBD est liposoluble.

Il est important de comprendre que le CBD est un composé qui se dissout dans les graisses plutôt que dans l’eau. Le problème est qu’au cours de millions d’années d’évolution, les cellules humaines ont été “programmées” pour digérer principalement des substances à base d’eau, de sorte que lorsque des substances à base de graisse telles que le CBD sont consommées, elles ont plus de mal à libérer leurs avantages chimiques et nutritionnels. C’est pourquoi il est essentiel de donner à l’organisme le temps d’absorber correctement le composé.

7- Essayez les liposomes de CBD

Bien qu’il s’agisse d’un concept relativement nouveau, certaines entreprises ont déjà mis à la disposition de leurs clients un produit appelé “liposomes de CBD” qui améliore la biodisponibilité moléculaire de ce cannabinoïde. Les liposomes sont en fait utilisés en médecine depuis des siècles. Ce ne sont rien d’autre que de petites pilules ou vésicules de graisse qui encapsulent des médicaments liposolubles pour faciliter leur absorption dans l’intestin.

8- Combinaison CBD et mélatonine

Ce dernier point s’adresse particulièrement aux personnes qui voient dans le CBD un allié pour lutter contre l’insomnie ou d’autres problèmes de sommeil. La mélatonine est une hormone naturelle sécrétée par la glande pinéale qui, entre autres fonctions, contribue à réguler le cycle veille-sommeil. Cela a conduit plusieurs grandes entreprises du secteur à combiner CBD et mélatonine dans leurs produits à base de cannabidiol, par exemple dans des sirops, et pourrait également servir d’inspiration aux utilisateurs qui se tournent vers le CBD pour améliorer leur sommeil mais n’obtiennent pas les effets souhaités.

 

1er achat dans le cbd

Conseils pour les débutants : comment utiliser l’huile de Cbd

Nous savons que les bienfaits du Cbd touchent à la fois le corps et l’esprit. Cette substance peut être prise comme anti-stress, antiémétique et anti-inflammatoire, sans compter les nombreuses propriétés de l’huile de Cbd bénéfiques à l’homéostasie. Dans cet article, nous allons expliquer comment cette substance se présente également comme un ingrédient spécial à utiliser dans la cuisine. L’expérimentation est en effet la règle d’or dans ce contexte. Voici quelques conseils utiles pour ceux qui abordent le monde du Cbd pour la première fois avec l’intention de l’inclure dans leurs menus, y compris les premiers et seconds plats mais aussi les desserts et les boissons.

Allons-y dans l’ordre, en commençant par des informations générales mais extrêmement importantes. Le Cbd (ou cannabidiol, un métabolite du cannabis sativa qui interagit avec notre système endocannabinoïde) est une substance non psychotrope ou psychoactive présente dans le chanvre. Les produits contenant du Cbd sont désormais sous les feux de la rampe dans le monde entier et également en Suisse, surtout après la légalisation tant attendue qui a levé le voile sur les nombreuses propriétés du cannabis léger. Essayons maintenant de comprendre comment utiliser l’huile de Cbd en cuisine, afin d’en tirer profit.

PETITS DÉJEUNERS, VINAIGRETTES ET DESSERTS : CE QU’IL FAUT SAVOIR

Choisir de cuisiner en utilisant le Cbd est sans aucun doute un moyen rapide et sûr, ainsi que simple, d’introduire cette substance dans votre routine quotidienne. Nous savons tous que le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée. Commencer la journée avec un smoothie au Cbd peut donner un regain d’énergie absolu. Il suffit de le combiner avec du yaourt, des baies, de l’avocat et de l’huile de noix de coco et le super aliment est servi. Le cbd est liposoluble, il peut donc facilement être ajouté à n’importe quelle recette en le combinant simplement avec des graisses saines telles que.. :

L’huile de noix de coco.

Vous pouvez, par exemple, l’ajouter à une huile de cuisson normale pour assaisonner vos plats, notamment les salades savoureuses (secouez toujours avant l’utilisation pour que le Cbd se répande uniformément). En général, même si le plat que vous souhaitez agrémenter de cet ingrédient n’est pas riche en graisses, vous pouvez l’ajouter à condition de remuer plus longtemps pour une répartition uniforme. Quelques exemples ? La sauce guacamole, les œufs brouillés, la pizza, la purée de pommes de terre et les soupes constituent le “terrain” idéal.

Notre aperçu comprend également les desserts, où le Cbd est de plus en plus utilisé avec succès. Ceci s’applique en particulier à : la mangue ou la banane.

DOSAGE, UTILISATION ET MÉTHODES DE STOCKAGE

Nous avons mentionné que l’ajout de Cbd à divers plats est une opération assez simple. Toutefois, il ne faut pas oublier qu’il y a tout de même quelques règles à respecter si l’on veut obtenir des résultats parfaits. Tout d’abord, gardez à l’esprit que le Cbd ne peut pas être utilisé sur une chaleur directe. Vous devez également faire attention à la température de cuisson, qui doit toujours être assez basse. Comme cet article est spécialement dédié aux débutants, il est également utile de mentionner que vous devez utiliser de petites quantités de Cbd, surtout au début. Cela vous aidera à trouver votre propre équilibre : expérimentez jusqu’à ce que vous ayez établi la dose idéale (vous éviterez aussi de gaspiller inutilement du Cbd). Avec le temps, vous pourrez toujours décider de varier les recettes et de les personnaliser en augmentant le dosage de l’huile de Cbd : il suffit de s’y habituer.

 

 

 

Enfin, n’oubliez pas que les cannabinoïdes étant sensibles à la lumière et à la chaleur, la meilleure chose à faire pour stocker le Cbd est de le conserver dans un endroit frais et sombre pour éviter toute détérioration et préserver sa qualité.

QUELS SONT LES AVANTAGES D’AJOUTER DU CBD À VOTRE CUISINE ?

L’huile de cbd a toujours été utilisée pour ses bienfaits, notamment pour combattre l’anxiété, les douleurs articulaires ou musculaires, les maladies inflammatoires et la dépression. En l’incorporant dans votre routine de cuisine, vous pourrez bénéficier en permanence de ses capacités de guérison, d’apaisement et de soulagement de la douleur. Le cannabidiol peut également être utilisé pour lutter contre l’insomnie et les réveils précoces ou intermittents. L’associer à certains aliments peut favoriser un bon sommeil, notamment les amandes et la viande de dinde, mais aussi les kiwis et les avocats. Quels aliments, avec le Cbd, peuvent contrer l’anxiété et la dépression ? Les œufs, les myrtilles et les asperges, mais aussi les graines de citrouille sont en tête de liste. Enfin, les aliments qui peuvent favoriser l’action anti-inflammatoire du Cbd sont le saumon, les tomates et les fraises.

 

Mythes sur le CBD

Voici quelques-uns des mythes les plus répandus sur la marijuana, dont beaucoup ont été parrainés par des industries qui bénéficient de l’interdiction de la marijuana.

La marijuana tue les cellules du cerveau et abaisse le QI

Il est intéressant de noter que de nombreuses études ont montré que le cannabis fait exactement le contraire : il favorise la croissance et le développement de nouvelles cellules cérébrales. Aucune autre classe de composés n’a démontré les effets neuroprotecteurs du cannabis. Des études animales très prometteuses montrent que les lésions cérébrales, notamment celles des nourrissons souffrant d’un manque d’oxygène, des victimes d’accidents vasculaires cérébraux et des victimes de traumatismes crâniens, subissent toutes moins de dommages et guérissent plus rapidement si elles reçoivent des cannabinoïdes, les substances présentes dans le cannabis ou leurs équivalents synthétiques. Les cannabinoïdes protègent également le cerveau contre des formes de lésions plus lentes, telles que la maladie d’Alzheimer et la sclérose en plaques, surtout lorsqu’ils sont utilisés à un dosage correct.

Si le cannabis peut provoquer certains changements cognitifs temporaires, comme une diminution de la mémoire à court terme, ces changements sont réversibles lorsque l’adulte cesse d’en consommer.

La marijuana vous rend “sourd au son”.

Fumer ou ingérer de la marijuana peut provoquer un effet psychoactif, que la plupart des gens décrivent comme une euphorie agréable et une augmentation des sens, mais qui peut aussi inclure des caractéristiques moins souhaitables comme la sédation, la paranoïa et l’anxiété. Agréable ou inconfortable, un nombre croissant de patients souhaitent bénéficier des avantages médicaux du cannabis sans intoxication ni altération des fonctions cognitives : ils veulent pouvoir en consommer tout en travaillant, en conduisant en toute sécurité, etc. C’est à la fois possible et pratique. Après des décennies de culture sélective visant à produire les souches de cannabis les plus enivrantes, recherchées par les consommateurs récréatifs et les trafiquants du marché noir, les producteurs de cannabis médical produisent des souches qui mettent l’accent sur les avantages pour la santé et réduisent ou éliminent la psychoactivité.

Fumer de la marijuana provoque le cancer

Une vaste étude réalisée en 2006 a montré que les consommateurs de cannabis avaient un taux de cancers du poumon et des voies respiratoires égal ou inférieur à celui des non-consommateurs, même s’il a été démontré que la fumée de cannabis contient des produits de combustion cancérigènes. Comment cela est-il possible ? Les substances thérapeutiques contenues dans le cannabis ont en fait de fortes propriétés anticancéreuses. Cela est connu depuis les années 1970, mais plus récemment, les cannabinoïdes sont devenus une cible majeure du développement de médicaments anticancéreux dans l’industrie pharmaceutique.

Il est peu probable que la fumée de cannabis provoque un cancer, mais elle peut irriter les voies respiratoires, en particulier chez les personnes sensibles. La plupart des patients et des consommateurs de cannabis responsables se tournent vers des méthodes d’administration sans combustion : les vaporisateurs permettent aux utilisateurs d’inhaler le composant médicinal de l’herbe sans fumée ; les teintures et les extraits liquides sont sûrs et pratiques ; et les sels de cannabis appliqués localement sont réputés réduire la douleur et l’inflammation.
La marijuana crée une dépendance et constitue une porte d’entrée vers d’autres drogues.

La dépendance à la marijuana existe, mais elle n’est pas courante. Une étude a révélé que seuls 9 % de ceux qui essaient la marijuana développent une dépendance, contre, par exemple, 24 % de ceux qui essaient l’héroïne. En outre, la dépendance à la marijuana est beaucoup plus légère, les effets du sevrage sont légers et d’une intensité similaire à celle du sevrage de la caféine. La plupart des gens n’ont aucun problème à arrêter de consommer du cannabis quand et si nécessaire.

Des recherches récentes montrent que le cannabis sert en fait de drogue de sortie, et non d’entrée. Une étude portant sur 350 utilisateurs de cannabis médical en Californie a révélé que 40 % des sujets utilisaient le cannabis comme substitut à l’alcool, 26 % comme substitut à une drogue illicite et 66 % comme substitut à un médicament délivré sur ordonnance. Chaque fois qu’une personne peut substituer une substance plus sûre, comme le cannabis, à une substance plus nocive, comme l’alcool, c’est un pas dans la bonne direction.

La marijuana donne faim et fait grossir

Nous avons tous entendu dire que la marijuana provoque des “fringales” et il est bien connu que le cannabis peut aider les malades du SIDA et du cancer à réduire leurs nausées en favorisant l’appétit, pour leur plus grand bénéfice. La plupart des utilisateurs signalent une amélioration du goût et du plaisir lorsqu’ils mangent sous l’influence du cannabis. Étonnamment, une étude menée en 2011 auprès de 52 000 participants et publiée dans l’American Journal of Epidemiology a montré que les personnes qui fumaient du cannabis au moins trois fois par semaine avaient un tiers de chances en moins d’être obèses que celles qui n’en consommaient pas du tout. Si les cannabinoïdes affectent les centres cérébraux liés au plaisir et à la nutrition, ils influencent également les hormones métaboliques et, s’ils sont utilisés correctement, ils peuvent potentiellement rétablir l’équilibre chez les personnes qui sont à la fois en sous-poids et en surpoids.
La marijuana rend les gens mentalement instables

Certaines données suggèrent que la consommation de marijuana est associée à l’apparition de la psychose ou de la schizophrénie, en particulier chez les jeunes. Cependant, les statistiques montrent que pour éviter un cas de psychose, il faudrait que 2 000 jeunes cessent de consommer de la marijuana. Les scientifiques débattent de la question de savoir si le cannabis peut réellement provoquer ou déclencher l’apparition d’une maladie mentale, mais si c’est le cas, c’est extrêmement rare.

Il est beaucoup plus courant que le cannabis aide réellement les maladies mentales telles que la dépression, l’anxiété, le syndrome de stress post-traumatique, la bipolarité et même la schizophrénie, surtout lorsqu’il est utilisé de manière appropriée sous la direction d’un professionnel de la santé.
Cannabis ou Marijuana

La marijuana a eu mauvaise réputation en raison de décennies de prohibition. En fait, le mot “marijuana” a été utilisé pour la première fois dans la politique américaine dans le but de marginaliser les immigrants mexicains au début des années 1900. Alors que notre société s’efforce d’aider cette plante incomprise à trouver la place qui lui revient dans nos lois, je recommande d’utiliser son véritable nom, qui dissipe les mythes sur cette plante incroyable et invoque la vérité mise à disposition par des milliers de scientifiques et de chercheurs : le cannabis. Le cannabis a beaucoup à offrir à l’humanité qui mérite de connaître la vérité.

Cbd indica ou sativa

cannabis indica ou sativa ? clarifions les choses

Il existe plusieurs différences entre le cannabis sativa et indica, grâce auxquelles, même au premier coup d’œil, il est possible de distinguer les espèces : le cannabis sativa provient généralement de lieux de culture tels que la Thaïlande, l’Inde, le Mexique et la Colombie. Le cannabis sativa, généralement originaire de Thaïlande, d’Inde, du Mexique et de Colombie, se distingue de l’espèce indica par sa structure et sa hauteur caractéristiques, ainsi que par le temps qu’il faut pour atteindre la maturité dans une culture en plein air. En fait, les variétés de cannabis sativa mettent plus de temps à fleurir, mais ont l’avantage d’avoir des effets psychoactifs plus prononcés. La souche sativa la plus connue est la Haze, qui met environ 12 semaines à fleurir pleinement, ce qui la rend particulièrement adaptée aux fumeurs quotidiens et aux utilisateurs médicinaux.Le cannabis indica, qui provient de la chaîne de montagnes Hindyu Kush entre l’Inde, le Pakistan et l’Afghanistan, est plus adapté à la culture en intérieur lorsque l’espace est limité en raison de la petite taille des plantes, qui ont tendance à développer plus de branches que la hauteur, qui reste faible du développement à la floraison. La petite taille de l’espèce indica la rend particulièrement adaptée à la production de haschisch, car les plantes elles-mêmes ont tendance à concentrer leurs activités vitales sur les inflorescences, qui sont donc plus efficaces et plus riches en trichomes. Le cannabis indica diffère des sativas en ce qu’il est récolté en 6 semaines, ce qui donne la possibilité de récoltes multiples dans un laps de temps relativement court. Les souches indica sont connues pour leurs effets relaxants caractéristiques, ce qui se traduit par un rapport CBD/THC plus élevé. Et alors que le THC peut potentiellement générer des états d’anxiété, les variétés hybrides indica ont une quantité plus élevée de CBD, qui contribue ainsi aux bénéfices thérapeutiques de la marijuana, générant une expérience plus relaxante et agréable.

Mieux dormir grâce au CBD

Comment régler votre horaire de sommeil ?

Si vous ne soupçonnez pas l’existence d’un problème plus important nécessitant l’attention d’un médecin, comme l’apnée du sommeil ou la narcolepsie, et que vous n’arrivez toujours pas à obtenir une bonne nuit de repos, envisagez d’essayer de réinitialiser votre horaire de sommeil. Vous pouvez faire beaucoup de choses par vous-même pour améliorer votre capacité à vous reposer. Voici quelques facteurs que vous pouvez modifier :

Fixez des heures et respectez-les : Vous devriez vous coucher à la même heure chaque soir et vous lever à la même heure chaque matin, même le week-end. Cela permet d’ancrer votre heure de coucher et de lever dans votre rythme circadien et de vous aider à vous endormir et à vous réveiller plus facilement.
Éteignez vos appareils 30 minutes avant de vous coucher : Lorsqu’il est temps de dormir, votre corps sécrète de la mélatonine, mais la lumière bleue de votre smartphone ou tablette peut interférer avec l’effet calmant de la mélatonine.
Soyez conscient de vos habitudes lumineuses : Exposez-vous à une lumière vive et, de préférence, naturelle le matin, et limitez votre exposition à la lumière vive le soir.
Évitez les siestes tentantes : La sieste peut vous empêcher de vous endormir le soir. Si vous avez besoin de faire une sieste, essayez de la limiter à moins de 30 minutes ; les siestes plus longues peuvent interférer davantage, et elles vous laisseront groggy.
Faites régulièrement de l’exercice : Tant que vous ne le faites pas quelques heures avant de vous coucher (ce qui peut vous surstimuler et avoir l’effet inverse), il a été démontré que l’exercice régulier permet un sommeil plus profond, le type de sommeil le plus réparateur. Trente minutes d’exercice aérobique modéré suffisent.
Examinez votre environnement de sommeil : Est-il suffisamment sombre ou la lumière des lampadaires pénètre-t-elle par une fenêtre ? Si c’est le cas, pensez à investir dans des stores occultants. Votre chambre est-elle suffisamment calme ? Si ce n’est pas le cas, un bruit blanc peut vous aider. La température est-elle correcte ? La température idéale se situe entre 60 et 67 degrés.
Avez-vous un bon lit ? Cela semble élémentaire, mais si votre matelas est trop vieux ou ne vous convient pas, cela peut interrompre votre sommeil, et vous pouvez vous réveiller avec des courbatures, des douleurs et des raideurs.
Ne mangez pas et ne buvez pas juste avant de vous coucher : Votre dernier repas devrait avoir lieu au moins deux heures avant le coucher, pour permettre à votre système digestif de faire son travail avant que vous n’essayiez de vous endormir. N’oubliez pas non plus que l’alcool perturbe votre rythme circadien.
Pas de caféine après la fin de l’après-midi : Bien sûr, vous dites. Cela paraît logique à tout le monde. Mais le problème est que si nous sommes en manque de sommeil, nous utilisons la caféine pour faire face à notre vie quotidienne. Plus on consomme de la caféine tard dans la journée, plus elle peut interférer avec le sommeil.

Questions et réponses sur huile de CBD

De nos jours, le CBD est partout : dans les journaux, dans les vitrines des magasins et dans de nombreux produits que nous utilisons tous les jours. Sa popularité a explosé et des milliers de personnes découvrent aujourd’hui les bienfaits de l’huile de CBD. Vous êtes peut-être curieux de l’essayer, mais vous ne savez peut-être pas exactement ce qu’est l’huile de CBD, comment elle fonctionne ou comment l’utiliser. Ne vous inquiétez pas, car dans cet article, nous répondrons à vos questions et partagerons tout ce dont vous avez besoin pour commencer à utiliser le CBD. À la fin, vous saurez ce qu’est l’huile de CBD et comment la prendre pour obtenir les meilleurs résultats.

Qu’est-ce que l’huile de CBD, au fait ?

Pour comprendre l’huile de CBD, il faut d’abord parler du système endocannabinoïde (SCE). Le SCE est ce qui maintient notre corps en homéostasie – en d’autres termes, il nous aide à maintenir l’équilibre et la stabilité de nos humeurs, de nos cycles de sommeil, de notre métabolisme, de nos hormones, etc.

Pour que votre SCE fonctionne efficacement, il a besoin d’un apport régulier de composés appelés cannabinoïdes. Certains cannabinoïdes sont fabriqués par votre corps (appelés endocannabinoïdes). D’autres sont fabriqués par les plantes (appelés phytocannabinoïdes).

L’un des phytocannabinoïdes les plus connus est le CBD, qui signifie cannabidiol. Il s’agit d’un composé étonnant qui interagit avec votre système endocannabinoïde pour maintenir l’équilibre de votre organisme. Par conséquent, l’utilisation régulière de CBD peut aider à gérer l’anxiété quotidienne, à promouvoir un sentiment de concentration calme, à aider à la récupération de l’inflammation induite par l’exercice et à promouvoir des cycles de sommeil sains.
Comment fonctionne l’huile de CBD ?

Toute cette discussion sur les phytocannabinoïdes et les endocannabinoïdes peut être complexe. Voici donc une analogie simple qui vous aidera à expliquer le fonctionnement de l’huile de CBD. Pour cette analogie, nous allons utiliser un nutriment bien connu, la vitamine D, pour faciliter la compréhension.

Comme vous le savez peut-être, notre corps est capable de créer sa propre vitamine D à partir du soleil. Mais la plupart des gens ne produisent pas assez de vitamine D par eux-mêmes. C’est pourquoi il est important que nous complétions notre apport en vitamine D en mangeant les bons aliments (comme les champignons et le poisson) et/ou en prenant un supplément de vitamine D.

Il en va de même pour les cannabinoïdes comme le CBD. Notre organisme peut créer ses propres endocannabinoïdes, mais la prise d’un complément de phytocannabinoïdes (comme l’huile de CBD) peut contribuer à garantir un apport suffisant de ces composés pour que notre organisme fonctionne au mieux.

Grâce à un apport régulier de cannabinoïdes, votre corps sera mieux à même de faire face aux aléas de la vie, ce qui se traduira par des cycles de sommeil plus réguliers, une plus grande résistance au stress et à l’anxiété quotidiens et une meilleure récupération après une inflammation provoquée par l’exercice. L’huile de CBD est également connue pour favoriser une agréable sensation de calme et de concentration.
L’huile de CBD me fera-t-elle planer ? Le CBD peut-il me faire échouer un test de dépistage de drogues ?

L’une des principales différences entre le chanvre et la marijuana est que la marijuana a une teneur élevée en THC et est intoxicante – en d’autres termes, elle vous fait planer.

Le chanvre, en revanche, est riche en CBD et n’est pas intoxicant. En vertu du Farm Bill de 2018, le niveau de THC dans le chanvre cultivé aux États-Unis est mandaté par le gouvernement fédéral pour être inférieur à 0,3 %, ce qui n’est pas suffisant pour produire un effet intoxicant.

Quant aux tests de dépistage des drogues, la réponse n’est pas toujours tranchée. Les tests de dépistage de drogues ne permettent pas de détecter le CBD, puisqu’il ne s’agit pas d’une substance intoxicante. Étant donné que le THC peut être présent en quantités infimes dans les teintures, les gommes ou les capsules de CBD à spectre complet, il est possible qu’une personne soit testée positive au THC lors d’un dépistage de drogue après avoir utilisé un produit CBD à spectre complet. En parlant de cela…
Qu’est-ce que l’huile de chanvre à spectre complet ?

L’expression “CBD” attire toute l’attention des médias, mais en réalité, le CBD n’est qu’un des 80 cannabinoïdes que l’on peut trouver dans la plante de chanvre. Les autres comprennent le CBG, le CBN, le CBC, etc.

Certains produits vendus comme “huile de CBD” ont été isolés et ne contiennent que du CBD. Mais d’autres huiles sont des huiles de chanvre à spectre complet. Cela signifie qu’elles contiennent le spectre entier des composés actifs trouvés dans la plante de chanvre. Certains de ces composés bénéfiques comprennent des choses comme les terpènes et les flavonoïdes (antioxydants).

Ces composés travaillent en synergie pour maximiser les effets dans tout le corps, augmenter l’efficacité globale et fournir des avantages supplémentaires en matière de bien-être. C’est ce qu’on appelle l’effet Entourage. En bref, cela signifie que la prise de tous les composés naturels ensemble est plus efficace que la prise d’un seul produit chimique.